Ne pas être qu'un "patient" ...

Menace sur la Nicotinothérapie

Peut être étiez-vous à Plestin les Grèves au mois d’octobre dernier pour entendre le Dr. Villafane nous présenter ses travaux sur les traitements de la Maladie de Parkinson à partir de la Nicotine ? … Une des rares piste de recherche qui nourrit l’espoir, sinon de faire reculer la maladie, tout au moins d’en freiner l’évolution. Alors que déjà quelques 1300 patients ont opté pour cette thérapie, des décisions sont actuellement en cours à l’hôpital Henri Mondor, qui visent à l’abandon de ces travaux (voir courrier joint adressé à la direction de l’hôpital).

Si nous n’avons pas compétence pour en juger la pertinence, la manière dont elles sont prises est inacceptable. C’est pourquoi pour envisager des actions de soutien à venir, nous appelons les patients directement concernés par la nicotinothérapie à se faire connaître près de l’Association A2N dont voici les coordonnées :

  • Jeanne (75) 01 45 33 29 73
  • Michel (30) 04 66 33 06 42 / 02 31 92 24 37
  • Auguste (35) 09 65 11 34 97

e_mail : a2n@neuronicotine.eu
adresse postale :
A2N – neurothérapie et Nicotine
1, La Porte
35220 SAINT JEAN SUR VILAINE

La Cour des Comptes dénonce : Le verrouillage de la Sécu sur les données de santé

La Sécu n’est pas prêteuse, c’est là son moindre défaut… En termes plus crus que le poète, la Cour des comptes fustige de nouveau le verrouillage des données de santé gérées par l’assurance maladie. Dans un rapport cité mardi par le site spécialisé Acteurs publics, les sages de la rue Cambon estiment que « la Caisse nationale d’Assurance maladie (Cnamts) gère les données comme si elle en était propriétaire, alors qu’elle ne devrait être qu’un support technique« . Ils déplorent aussi que, de ce fait, « un retard considérable a été pris dans l’exploitation du Sniiram au bénéfice de la santé publique, de la recherche » estiment ainsi les Sages de la rue Cambon. […] Lire la suite…

Réforme de l’APA

A compter du 1er mars 2016, l’aide financière apportée par l’APA aux personnes âgées en perte d’autonomie est renforcée. La situation des aidants est également mieux prise en charge. Le décret du 26 février 2016 donne le coup d’envoi de la réforme de l’APA prévue par la loi d’adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015 […] Lire la suite…

IBM et Pfizer mesurent les symptômes de Parkinson grâce à l’IoT

IBM & Pfizer viennent de s’associer pour tenter de trouver un moyen de mesurer la maladie de Parkinson. Ils ont mis au point une expérience pour tenter de suivre les symptômes des patients en continu. […] Lire la suite…

Chanter, c’est bon pour la mémoire et contre la douleur

La pratique du chant permettrait de réduire la douleur, et même d’améliorer les capacités cognitives des personnes atteintes de troubles de la mémoire ! Afin de valider scientifiquement ces hypothèses, des médecins chercheurs des CHU de Lyon et de Saint-Etienne viennent de lancer une étude destinée à prouver les bienfaits de la pratique du chant et de la faire accepter comme véritable thérapie. […] Lire la suite…

Maison de retraite : des tarifs plus clairs

S’y retrouver dans les prix d’hébergement des EHPAD sera bientôt plus simple. Les familles qui recherchent un hébergement pour une personne en perte d’autonomie, devraient enfin y voir plus clair. Les deux premiers décrets d’application de la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement vont enfin leur permettre de comparer les prix en EHPAD.
[…] Lire la suite…

Le cerveau au rythme des saisons

Si l’on savait que l’humeur varie au fil des saisons, avec près de 20% de la population victime d’un léger blues en hiver, peu d’études s’étaient penchées directement sur les fluctuations de l’activité cérébrale. […] Lire la suite…

Parkinson : Les femmes ont des alliés

On le sait, certaines affections ne respectent pas la parité. C’est le cas pour la maladie de Parkinson. Diagnostic, traitements, soins annexes : ce qui change d’un sexe à l’autre.

Le jour où les cellules productrices de dopamine, un neurotransmetteur qui joue les premiers rôles dans le contrôle des mouvements, commencent à disparaître dans la zone du cerveau appelée substance noire (d’où raideur musculaire, gestes ralentis et, souvent mais pas toujours, tremblements), on peut parler de maladie de Parkinson. […] Lire la suite…

Parkinson et cellules souches : le dangereux passage aux essais cliniques

Souvent associée à une diminution de la matière grise, la consommation de cannabis
modifie aussi le câblage des neurones. Reste à savoir si cet effet n’est que transitoire.

« Face à la prévalence croissante de la maladie de Parkinson, soit plus de 6 millions de personnes touchées dans le monde, il y a urgence à développer de vrais traitements« . Ce commentaire d’experts fait le point sur l’un des grands espoirs de thérapies, par greffe de cellules souches et répond à la question : la recherche est-elle aujourd’hui suffisamment avancée pour passer à l’étape des essais cliniques ? Ce rapport d’un consortium international d’experts, présenté dans le Journal of Parkinson’s Disease, recommande en fait la prudence, arguant une insuffisance de données précliniques et le risque, en allant trop vite, de « ruiner » ce potentiel si prometteur des thérapies par cellules souches. […] Lire la suite…

Le Pr Benabid, as du Parkinson : le cerveau du cerveau !

Prix Lasker en septembre 2014, « 2015 Breakthrough Prize » quelques semaines plus tard : couronné pour ses travaux portant sur la stimulation cérébrale profonde dans la maladie de Parkinson, le Grenoblois Alim-Louis Benabid franchit une nouvelle étape : l’illumination proche de l’infrarouge est testée dans la neuroprotection des neurones dopaminergiques. […] Lire la suite…

L’Apomorphine (Apokinon®)

La plupart des médicaments antiparkinsoniens sont présentés sous forme de comprimés que le patient prend par la bouche (per os), qu’il s’agisse de L-Dopa, d’agonistes dopaminergiques, ou d’inhibiteurs. Un médicament per os a l’avantage de ne pas être invasif. Il est facile à conserver et à employer même en voyage. […] Lire la suite…

Expérimentation de la télémédecine pour les patients en ALD

Après les plaies chroniques ou complexes, c’est au tour des patients en ALD de bénéficier de téléconsultations. Plus encore, le programme expérimental de télémédecine baptisée « ETAPES » va être ouvert aux résidents de structures médico-sociales de neuf territoires pilotes (Alsace, Basse-Normandie, Bourgogne, Centre, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Martinique, Pays-de-Loire et Picardie). Pour le ministère de la Santé, cette expérimentation, initiée en 2014 pour une durée de 4 ans, doit permettre de « déterminer le modèle tarifaire et adéquat et d’analyser l’impact de la télémédecine sur le système de soins« . […] Lire la suite…

Des nanoparticules* contre Parkinson !

Un pH trop élevé au sein de ces organites serait en cause, d’où l’idée de l’abaisser, avec des nanoparticules acidifiantes. C’est ce qui a été tenté avec succès dans un projet dirigé par Benjamin Dehay de l’Inserm. Les chercheurs ont d’abord montré que ces nanoparticules « réparent » des lysosomes dysfonctionnels dans des cultures cellulaires, puis les ont injectées dans le cerveau de souris touchées par un modèle murin de la maladie de Parkinson. Ce traitement a ralenti la dégénérescence neuronale. […] Lire la suite…

Découverte de 30 petits neurones qui endorment la douleur

Jusqu’à présent, le processus de libération de cette ocytocine (qui est notamment synthétisé par l’hypothalamus dans le cerveau), était mal connu. Les chercheurs sont parvenus à identifier un « centre de contrôle de la douleur » constitué d’une trentaine de neurones qui coordonnent la libération d’ocytocine dans le sang et la moelle épinière. Lors de douleurs aiguës ou d’une sensibilisation inflammatoire (brûlure, pincement, coupure, etc.) l’information est acheminée par les nerfs périphériques jusqu’aux neurones de la moelle épinière » explique le CNRS à l’AFP […] Lire la suite…

Pesticides et santé : un dossier accablant

Si les causes de la Maladie de Parkinson sont multiples et incluent un versant génétique, on sait aujourd’hui que les facteurs environnementaux jouent un rôle majeur. Parmi ceux-ci, l’exposition aux pesticides. La maladie est liée à la perte des neurones producteurs de dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans le contrôle de la motricité. […] Lire la suite…

Éditorial

Voici le nouveau numéro encore très chargé en informations diverses : en effet, grâce aux correspondants habituels –sans qui rien ne serait possible– nous avons quantité d’informations y compris pour le prochain numéro ! Nous pouvons les remercier vivement; ils sont la colonne vertébrale de notre revue. […] Lire la suite…

[vu sur le net] Parkinson : le nombre de cas a explosé en 30 ans

La maladie de Parkinson a progressé de manière alarmante en 30 ans. Le nombre de cas diagnostiqués par an est passé de 40 à 56 pour 100 000 personnes suivies.
[…] Lire la suite…

[vu sur le net] PARKINSON: NAC, la protéine qui booste la dopamine

La NAC ou n-acétylcystéine, un dérivé naturel de l’acide aminé cystéine, largement reconnu et utilisé pour ses effets antioxydants, montre, avec cette étude de l’Université Thomas Jefferson, un bénéfice très significatif chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. 3 mois de supplémentation avec NAC suffisent ici à améliorer les niveaux de dopamine -en cause dans la maladie- et les capacités mentales des patients. Des conclusions présentées dans la revue PLoS ONE qui apportent un espoir dans la gestion des symptômes cognitifs de la maladie. […] Lire la suite…

[vu sur le net] Maladies neurodégénératives : vers une meilleure prise en charge de la douleur ?

C’est l’une des mesures du Plan maladies neurodégénératives : mieux prendre en charge les douleurs présentes dans les maladies d’Alzheimer et de Parkinson et la sclérose en plaques. Un colloque*, organisé le 12 mai 2016, a rassemblé les différents acteurs pour mieux comprendre ces souffrances invalidantes, leurs mécanismes, leur traitements et les voies de recherche. Compte-rendu d’une journée très riche. […] Lire la suite…

[vu sur le net] PARKINSON: Médicaments et troubles compulsifs, quelles options

Addiction alimentaire, au jeu, au shopping ou au sexe, retour avec cette étude de l’University Health System Loyola sur ces effets secondaires de risque de troubles compulsifs, avec certains médicaments indiqués dans le traitement de la maladie de Parkinson. Une revue de neurologues américains experts, des options disponibles, pour gérer au mieux, pour chaque patient, le traitement et ses effets collatéraux. […] Lire la suite…

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.