Ne pas être qu'un "patient" ...

Expérimentation de la télémédecine pour les patients en ALD

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°65

Après les plaies chroniques ou complexes, c’est au tour des patients en ALD de bénéficier de téléconsultations. Plus encore, le programme expérimental de télémédecine baptisée « ETAPES » va être ouvert aux résidents de structures médico-sociales de neuf territoires pilotes (Alsace, Basse-Normandie, Bourgogne, Centre, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Martinique, Pays-de-Loire et Picardie). Pour le ministère de la Santé, cette expérimentation, initiée en 2014 pour une durée de 4 ans, doit permettre de « déterminer le modèle tarifaire et adéquat et d’analyser l’impact de la télémédecine sur le système de soins« .

Cette nouvelle étape, dévoilée lundi, répond à un cahier des charges intégrant « la télémédecine dans le parcours de soins des patients en lien avec leur médecin traitant« , précise le ministère. À cet égard, elle doit permettre aux patients un accès à un médecin facilité via des téléconsultations. Et un accès des généralistes aux spécialistes facilité grâce à la téléexpertise.

D’après le ministère de la santé, les conditions de l’expérimentation répondent « également au besoin de remplir ont notamment été supprimés et les démarches d’enregistrement des projets de télémédecine allégées.

Source : le Généraliste.fr du 09 mai 2016
Lu par Renée Dufant renee.dufant@orange.fr

Des nanoparticules* contre Parkinson !

Un pH trop élevé au sein de ces organites serait en cause, d’où l’idée de l’abaisser, avec des nanoparticules acidifiantes. C’est ce qui a été tenté avec succès dans un projet dirigé par Benjamin Dehay de l’Inserm. Les chercheurs ont d’abord montré que ces nanoparticules « réparent » des lysosomes dysfonctionnels dans des cultures cellulaires, puis les ont injectées dans le cerveau de souris touchées par un modèle murin de la maladie de Parkinson. Ce traitement a ralenti la dégénérescence neuronale. […] Lire la suite…

Découverte de 30 petits neurones qui endorment la douleur

Jusqu’à présent, le processus de libération de cette ocytocine (qui est notamment synthétisé par l’hypothalamus dans le cerveau), était mal connu. Les chercheurs sont parvenus à identifier un « centre de contrôle de la douleur » constitué d’une trentaine de neurones qui coordonnent la libération d’ocytocine dans le sang et la moelle épinière. Lors de douleurs aiguës ou d’une sensibilisation inflammatoire (brûlure, pincement, coupure, etc.) l’information est acheminée par les nerfs périphériques jusqu’aux neurones de la moelle épinière » explique le CNRS à l’AFP […] Lire la suite…

Pesticides et santé : un dossier accablant

Si les causes de la Maladie de Parkinson sont multiples et incluent un versant génétique, on sait aujourd’hui que les facteurs environnementaux jouent un rôle majeur. Parmi ceux-ci, l’exposition aux pesticides. La maladie est liée à la perte des neurones producteurs de dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans le contrôle de la motricité. […] Lire la suite…

Éditorial

Voici le nouveau numéro encore très chargé en informations diverses : en effet, grâce aux correspondants habituels –sans qui rien ne serait possible– nous avons quantité d’informations y compris pour le prochain numéro ! Nous pouvons les remercier vivement; ils sont la colonne vertébrale de notre revue. […] Lire la suite…

[vu sur le net] Parkinson : le nombre de cas a explosé en 30 ans

La maladie de Parkinson a progressé de manière alarmante en 30 ans. Le nombre de cas diagnostiqués par an est passé de 40 à 56 pour 100 000 personnes suivies.
[…] Lire la suite…

[vu sur le net] PARKINSON: NAC, la protéine qui booste la dopamine

La NAC ou n-acétylcystéine, un dérivé naturel de l’acide aminé cystéine, largement reconnu et utilisé pour ses effets antioxydants, montre, avec cette étude de l’Université Thomas Jefferson, un bénéfice très significatif chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. 3 mois de supplémentation avec NAC suffisent ici à améliorer les niveaux de dopamine -en cause dans la maladie- et les capacités mentales des patients. Des conclusions présentées dans la revue PLoS ONE qui apportent un espoir dans la gestion des symptômes cognitifs de la maladie. […] Lire la suite…

[vu sur le net] Maladies neurodégénératives : vers une meilleure prise en charge de la douleur ?

C’est l’une des mesures du Plan maladies neurodégénératives : mieux prendre en charge les douleurs présentes dans les maladies d’Alzheimer et de Parkinson et la sclérose en plaques. Un colloque*, organisé le 12 mai 2016, a rassemblé les différents acteurs pour mieux comprendre ces souffrances invalidantes, leurs mécanismes, leur traitements et les voies de recherche. Compte-rendu d’une journée très riche. […] Lire la suite…

[vu sur le net] PARKINSON: Médicaments et troubles compulsifs, quelles options

Addiction alimentaire, au jeu, au shopping ou au sexe, retour avec cette étude de l’University Health System Loyola sur ces effets secondaires de risque de troubles compulsifs, avec certains médicaments indiqués dans le traitement de la maladie de Parkinson. Une revue de neurologues américains experts, des options disponibles, pour gérer au mieux, pour chaque patient, le traitement et ses effets collatéraux. […] Lire la suite…

informations régionales – association de parkinsoniens de Haute-Vienne (87)

Reprenant les mêmes objectifs que l’ADPL, l’AP87 se renforce après avoir participé au forum des associations de Limoges des 05 et 06 septembre 2015 et à celui du 10 octobre 2015 à l’Isle Jourdain. Nous avons aussi bénéficié d’une émission sur France Bleue Limousin animée par Jean Claude Boulesteix et récemment d’un reportage vidéo sur FR3 Limousin grâce à François Clapeau. Qu’ils soient remerciés pour leur concours à notre cause, et nous les solliciterons lors d’événements importants.
[…] Lire la suite…

Vivre et accompagner le parkinsonien au quotidien, point de vue du neurologue

La maladie de Parkinson représente la deuxième maladie neuro-dégénérative en France après la maladie d’Alzheimer. Elle touche ainsi 150 000 personnes chaque année en France. Elle débute en moyenne vers 60 ans, plus rarement avant 40 ans et touche autant les hommes que les femmes. Elle est désormais intégrée au plan des maladies neuro-dégénératives (PMND) 2014-2019 visant à améliorer sa prise en charge.
[…] Lire la suite…

informations régionales – association de parkinsoniens du Morbihan (56)

Le dimanche 20 décembre 2015, Un dimanche convivial :
Notre association avait organisé un concert de chants, ouvert à tous. Des prospectus ont été distribués dans la ville. Nous nous sommes retrouvés à Vannes en l’église Notre Dame de Lourdes (merci aux organisateurs (trices) de Vannes. Nous étions environ 150 personnes pour écouter le chœur d’hommes Grég’orian qui interprétait des chants grégoriens, byzantins, de la musique sacrée d’orient et d’occident. Ces voix d’hommes qui vocalisaient « a capella » ne pouvaient nous laisser insensibles. […] Lire la suite…

informations régionales – association de parkinsoniens de la Manche (50)

Le jeudi 17 mars 2016 : Assemblée Générale à Saint-Lô avec la participation de Jean Graveleau, président du CECAP. Le matin Assemblée Générale avec différents intervenants. Le midi repas pris en commun. Après-midi, groupes de paroles aidants, aidés, avec un animateur différent dans chaque groupe. Nous comptons vivement sur votre présence.
[…] Lire la suite…

[vu sur le net] L’unité Parkinson d’Ydes (15), une structure spécialisée unique en France

L’unité d’hébergement et de soins pour personnes atteintes de la maladie de Parkinson d’Ydes (Cantal) a ouvert en avril 2012. Classée unité de soins de longue durée expérimentale, cette structure est unique en France. […] Lire la suite…

informations régionales – association de parkinsoniens de Loire Atlantique (44)

L’année 2015 s’en est allée… Et avec elle…. Nous l’espérons tous… les horreurs qu’elle nous a fait connaitre et subir. Que cette année 2016 soit, pour tous, pleine de promesses, de projets et d’accomplissements de nos désirs les plus profonds. […] Lire la suite…

[vu sur le net] PARKINSON: Troubles du mouvement et de la cognition, même interrupteur cérébral

L’arrêt impromptu d’un mouvement en cours et le tremblement sont des symptômes typiques de la maladie de Parkinson. L’oubli soudain d’une tâche cognitive en cours, en raison d’un événement inattendu, est une expérience courante, vécue par chacun d’entre nous. Ces deux processus, l’un pathologique et l’autre pas, procèdent du même mécanisme cérébral, suggère cette étude de l’University de Californie – San Diego : les chercheurs montrent ici que le système impliqué dans l’interruption ou l’arrêt d’un mouvement est le même que celui qui interrompt la cognition. Des données à paraître dans la revue Nature Communications qui peuvent éclairer les mécanismes en jeu dans les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson et de la même manière, dans les troubles de l’attention. […] Lire la suite…

informations régionales – association de parkinsoniens d’Ille et Vilaine (35)

Notre galette des rois du 28 janvier à Chantepie avec 60 participants au nombre desquels les adhérents à handi-gym et leurs bénévoles. N’oublions pas celle organisée par nos amis redonnais Gaby et Paulette dans leur secteur où, cette année, ils se retrouvèrent à 18 personnes. […] Lire la suite…

Informations régionales – association de parkinsoniens de l’Hérault (34)

Le 25 janvier s’est tenue notre Assemblée Générale au restaurant « Côté Canal » à Béziers. Ce fut l’occasion de partager un très bon repas avec nos adhérents, leurs conjoints, enfants ou amis. Comme chaque année le repas s’est terminé en chansons. Un très agréable moment apprécié de tous. […] Lire la suite…

[vu sur le net] Le chant améliore certains symptômes de la maladie de Parkinson

Une étude américaine montre que chanter dans une chorale améliorerait certains symptômes de la maladie de Parkinson qui ne sont pas ciblés par les traitements existants : les altérations de la voix et de la respiration. […] Lire la suite…

Informations régionales – association de parkinsoniens du Finistère (29)

C’est la première fois que notre Association organise un thé dansant. Cela semblait difficile sur le papier, il a fallu mobiliser beaucoup de bras, trouver de l’énergie et de la persévérance. Eh bien le résultat était plus que bénéfique. Le ciel peu clément tout d’abord nous a bien aidé, les sorties à la plage au soleil se sont transformées en séances de danses. De plus il n’y avait aucun thé dansant à moins de 30 kilomètres à la ronde. […] Lire la suite…

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.